Étiquette : Recettes

Guacamole de brocolis

Tu adores le guacamole mais tu te restreints car son empreinte écologique est catastrophique ? Cette recette est pour toi. Fraîche et gourmande, tu vas pouvoir reprendre tes tacos party sans impact sur l’environnement!

Pour cette recette tu auras besoin :

  • 1 brocoli
  • des tomates cerises
  • 1/2 oignon rouge
  • 1/2poivron vert
  • 1 botte de coriandre
  • 1 citron vert
  • épices: cumin, gros sel, poivre, paprika, ail (ou sachet d’épices à guacamole si as la flemme)
  • huile d’olive

Pour commencer, tu fais cuire tes brocolis en fleurettes dans l’eau bouillante pendant 7-8min.

Réserve-les ensuite, et éponge-les sur un essuie.

Pendant ce temps, tu vas hacher ta coriandre, tes tomates (cubes de la taille de ton choix), ton oignon, ton poivron (aussi taille de ton choix).

Tu vas également presser ton citron.

Quand tu as fini, prends ton mixeur et mixe-y : le brocoli, la moitié de tes morceaux de poivrons, la moitié de ta coriandre, la moitié des tomates, l’oignon, la moitié du jus de citron et les épices. Ajoute un filet d’huile d’olive. Mixe tout ça jusqu’à l’obtention d’un guacamole.

Verse tout dans un bol. Creuse un puits au milieu et ajoute le reste : de la coriandre, des poivrons, des tomates cerises et du jus de citron. N’hésite pas à ajouter une pointe de fleur de sel et du poivre.

Laisse reposer une bonne demi heure au frais et c’est déjà prêt !

La recette en vidéo ? C’est ici !

Bon appétit!

Tagged with:

Salade liégeoise avec mâche

Ingrédients

  • 500 gr de pommes de terre 
  • 300 gr de mâche 
  • 2 échalotes (ou un gros oignon)
  • 150 grammes de lardons
  • 2 oeufs durs
  • une cuillère à soupe de vinaigre (ou plus selon les goûts)
  • un morceau de beurre (ou huile d’olive)
  • poivre et sel  

Préparation

  • Cuisez vos patates à l’eau ou à la vapeur.
  • Mettez un peu de beurre (ou huile d’olive) dans une grande marmite et faites fondre les échalotes/oignons et cuire le lard. Laissez caraméliser le tout et déglacez avec une clouche de vinaigre. 
  • Ajoutez vos pommes de terre et mélangez soigneusement. Enfin, hors du feu, ajoutez la mâche et les oeufs durs coupés en morceaux et assaisonnez avec du poivre et du sel.

Note : vous pouvez faire la même chose avec des poireaux (cuits à l’eau ou à la vapeur). C’est à tomber ! Idem avec des scaroles ou endives. Super recette, très rapide !

Tagged with:

Velouté de chicons et carottes

Simple, rapide, goûteuse. Les carottes adoucissent l’amertume du chicon. Pour les pur.es et dur.es, essayez sans carottes. Miam, slurp 🙂

Ingrédients

  • 6 chicons
  • 8 carottes
  • 1 pommes de terre
  • 1 noix de beurre
  • sel & poivre
  • crème fraîche

Modus operandi

  • Épluchez les carottes et pomme de terre. Coupez-les en morceaux.
  • Couper les chicons en morceaux. Enlever le cône central amer.
  • Dans une casserole, faire fondre une noix de beurre et ajouter tous les légumes.
  • Ajouter de l’eau pour recouvrir les légumes (1 cm au-dessus), deux pincées de gros sel, et un peu de poivre.
  • Porter le contenu de la casserole à ébullition, puis laisser cuire à feu doux pendant 20 minutes.
  • Mixer les légumes. Ajouter la crème liquide.
  • Au moment de servir, ajouter éventuellement un peu de jus de citron.
Tagged with:

Stoemp!

Pareil que Pietro pour la chicorée : on a rajouté une cuillère à café de sucre de canne. Et on l’a faite en stoemp :

 Toutes les feuilles de chicorée du panier

 10 pomme de terre moyennes

 Du céleri rave (un peu moins que la moitié de la quantité des pdterre)

 De l’ail

Le tout cuit à la vapeur.

Une fois cuit, on cerse nos légumes dans un grand plat et on rajoute un jaune d’œuf, de l’huile et du beurre, du curcuma, du curry, du sel, du poivre et! une cuillère à café de sucre de canne

Puis, on mélange et on écrase.

Tagged with:

Omelette d’enfer

Pour les chicorée amère j’ai toujours entendu dire que l’amer est très bon pour la santé.

J’ai donc atténué grandement l’amer en mettant un morceau de sucre de canne roux bio et j’ai fait une omelette d’enfer en coupant en petits morceaux les chicorées, le persil et les petits fenouils, les faisant revenir avec un petit peu d’oignons et d’ail, bien sûr à l’huile d’olive GAS et en y jetant des œufs mixés avec un peu de lait de soja, sel et poivre

miam miam

Tagged with:

Thé indien aux épices

40g Gingembre frais

½ bâton de Cannelle

4 Grain de Cardamome (avec la capsule)

3 graines de poivre entier

1 ou 2 clous de girofle

1 cuillère de soupe de thé noir, non aromatisé

100ml de lait

Coupez le gingembre en rondelles.

Mettez le dans 1,5 litres d’eau et faites bouillir, laisser bouillir légèrement pendant 15 minutes minimum.

Ajoutez lez autres épices (ouvrez les capsules de cardamome un peux)

Continuez à bouillir le tout pendant 5 ou 10 minutes (ça dois devenir brun foncé et sentir bon !)

Ajoutez le thé et remontez le feux, portez à ébullition forte, remuez.

Ajoutez le lait, refaites bouillir et bouillez encore pendant une minute.

Filtrez par une passoire.

A boire chaud avec miel ou sucre.

La préparation se garde quelques jours et est facilement réchauffage.

Tagged with:

Soupe (froide) à la betterave

Pour 5 pers.:

 6 betteraves moyennes

 8 échalotes (j’ai mis un gros oignon)

 1 litre d’eau

 le jus de 3 oranges (j’ai mis du jus d’oranges sanguines)

 2 c.à c. de sucre en poudre

 2 c. à s. de vinaigre balsamique

 sel, poivre

 le zeste d’une orange (j’ai pas mis)
15 cl de crème fraîche

Pelez les betteraves et coupez-les en dés.

Épluchez et émincez les échalotes.

Versez le tout dans une casserole et ajoutez l’eau.

Portez à ébullition puis réduisez le feu et laissez cuire env. 30 min. Il faut que les betteraves soient bien tendres.

Hors du feu ajoutez le jus d’orange et le sucre.

Mixez finement, ajoutez le vinaigre, salez, poivrez.

Incorporez le zeste avant de laisser refroidir.

Mettez au réfrigérateur au moins 1h.

Décorez de crème fraîche au moment de servir.

Tagged with:

Tapenade de betteraves

– Cuire la ou les betteraves à la vapeur (comme ça elles gardent plus de goût). C’est mieux de cuire les betteraves un peu plus que al dente, comme ça elles gardent le fer dont elles sont très riches (je ne pèle pas celles de la ferme).

 Une fois cuites les couper en petits morceaux, les mettre dans le mixeur avec une petite dizaine de tomate séchées, et de l’ail.

 rajouter de l’huile jusqu’à ce que ça mixe.

 rajouter quelque chose de vert (pourpier, persil, salade, épinard… ce qu’on veut de mangeable crû).

 remixer.

 c’est prêt.

Vous pouvez suivre la même recette et remplacer les betteraves par des lentilles, des pois-chiches, des champignons,…

Si jamais pour une raison quelconque je trouve que ça manque de crémeux, je rajoute une grande cuillère à soupe de maquée ou de fromage blanc ou de crème fraîche ou de fromage de chèvre. En général je ne sale rien parce que les tomates séchées sont salées (celles de mandala assez fort d’ailleurs!)

Fabian fait une mousse de thon sur le même principe: il mélange 250 grammes de thon avec 100 grammes de câpres ou d’olives+ huile d’olive (c’est très bon!)

Tagged with:

Une autre recette : Chutney

Un chutney est une sauce d’origine indienne qui réunit 3 goûts : le sucré, l’acide et le piquant.

Bon, alors, voilà…

Je n’avais pas envie de faire de la confiture ou de la choucroute avec cette bonne courge de Siam de notre dernier panier.

J’ai un peu réfléchi et j’ai transformé la recette confiture pour en obtenir un chutney.

Problème, je n’ai trouvé aucune recette pour cette courge-là, alors j’ai adapté à mes goûts.

Je tiens tout d’abord à préciser que ce que j’ai fait avec de la courge de Siam, peut se faire avec de nombreux autres légumes (mais il faut à chaque fois, un petit peu adapter)

Un chutney est très facile à préparer mais demande un certain temps de cuisson tout de même, bien qu’il existe des versions ‘cru’, pour plus d’info, me demander!)

Donc, mes ingrédients :

toutes les proportions sont +/- !!

* 400 gr de courge cuite (celle de Siam défaite en filaments)

* quelques tomates vertes

* 4 ou 5 petites pommes (très petites, c’est ce que j’avais)

* 1 oignons (pas les énormes non plus hein)

* raisins secs (une poignée, ma main ou ta main ?)

* 1 piment piquant (le piquant se perd un peu à la cuisson… d’ailleurs, j’aurais pu en mettre un de plus)

* vinaigre (j’ai utilisé le vinaigre de miel de Didier) – un petit verre

* sucre de canne / cassonade / miel (au choix, j’ai mélangé miel et sucre) – un petit verre aussi, peut-être un peu plus (?)

* un ti peu de jus de citron

* zestes d’orange (un peu plus)

* gingembre (allez-y, ça relève bien ! 😀

* curcuma (au moins ça)

* cumin (pas trop)

* asafoetida (épice indienne, dite rassembleuse, unificatrice de saveurs) – jamais plus qu’une point de couteau dans un plat !!

Ça va, vous avez tout ?

Alors la suite, ben, c’est simple : mettre les ingrédients dans une casserole, mélanger, couvrir, chauffer fort jusqu’à ébullition, tout en remuant de temps en temps, puis à feu doux à demi-couvert (sinon trop de perte d’énergie mais il faut laisser réduire !!).

Pendant ce temps, stériliser (= tremper dans eau bouillante) des pots (fermables !).

Mettre en pots le chutney encore chaud, fermer/ sceller (ou comme vous voulez) et laisser refroidir/reposer… au moins 2-3 jours.

Le chutney se mange froid ou réchauffé, en accompagnement de mets plutôt secs (genre burger de légumes-ou de viande pour ceux qui aiment, dans un sandwich, sur un toast,…)

Ma mère trouve ça bon sur un toast au foie gras (mais elle a pas les même recettes que moi et en plus je peux pas juger, étant végétarien)

A vous d’essayer.

[Conseil de cuisson pour la courge de Siam (ou pour courge spaghetti) :
Couper en morceau (tranches) sans peler et cuire à la vapeur. Ensuite, gratter avec une fourchette jusqu’à la croûte.]

Les GOÛTS

Il existe 6 goûts – ou rasas en hindi.

Sucré

Il remplit la bouche et donne du plaisir aux cinq sens. Son goût prédomine dans des aliments tels que : ghee (=beurre clarifié, débarrassé de tous ses produits lactés), miel, mélasse, sucre de canne, banane, carotte, courgette, lait, riz…

Acide

Il fait monter l’eau à la bouche, donne la chair de poule, rend les dents sensibles et fait plisser les yeux (citron, tamarin, yoghurt, vinaigre, agrumes…)

Salé

Il appelle aussi l’eau à la bouche, mais d’une manière plus agréable que le sucré, et donne aussi un bon goût aux aliments (sel, épinards, ail…)

Amer

Il envahit la bouche d’une sensation âpre et supprime pendant ce temps la sensation de tous les autres goûts (amande amère, curcuma, café, chicorée, bière, certaines salades, karela(=melon amer)…)

Piquant

Le goût piquant brûle la gorge et le palais. Il fait pleurer, saliver, moucher (piment, poivre, gingembre, radis, moutarde, ail, certains oignons…) Son goût fort stimule l’appétit.

Astringent

Il dégage sa saveur doucement et supprime la sensation de tous les autres goûts dans la bouche. Il ralentit le passage de la nourriture dans le tube digestif (miel, datte verte, banane verte, kaki, curcuma, ail…)

Les goûts sucré, salé et même acide sont courants dans notre alimentation (occidentale). Les autres goûts le sont moins. Il est important de manger de temps en temps des aliments piquants et amers pour équilibrer les goûts. Un vieux dicton dit : « Si vous ne mangez jamais d’aliments au goûts amer, c’est l’amertume qui viendra dans votre vie ! « .

(L’art de bien se nourrir – Recettes végétariennes de l’Inde selon l’Ayurvéda, Kiran Vyas, éditeur La Plage)

Tagged with:

Courge de Siam – Recettes

Confiture de cheveux d’ange

préparation 40 min (ndlr.. compter plus pour cuire la courge)

cuisson 1h

1 courge d Siam. On en trouve pratiquement toute l’année.

Sucre de canne roux et sucre de canne blanc en part égale.

1 citron non traité.

quelques gouttes d’extrait naturel d’orange.

Faire éclater la courge en la projetant fortement sur le sol, plusieurs fois si nécessaire. C’est le seul moyen pour l’ouvrir. Détailler la chair en gros morceaux, enlever les graines et rincer sous le robinet.

Puis faire cuire à l’eau bouillante 45 min environ.

Egoutter, laisser refroidir, gratter les filaments avec une fourchette et les peser. Peser ensuite le sucre (roux et blanc) à raison de 750 gr de sucre par kilo de filaments.

Puis préparer un sirop : mettre le sucre dans une bassine en cuivre, ajouter le jus de citron et environ 30 cl d’eau pour 750 gr de sucre, porter à ébullition et plonger les filaments de courge dans ce sirop.

Laisser cuire une petite heure en remuant de temps en temps (en fin de cuisson, la pulpe prend une teinte ambrée)

Ajouter 2 à 3 gouttes d’extrait d’orange et mettre en pots.

Choucroute de Siam

Pour 4 personnes :

1 courge de Siam (5 kg pour 1 kg de chair égouttée)

1 ou 2 cuillerées de saindoux

15 gr de lardons fumés

10 à 12 baies de genièvre poivre

2 verres de vins blanc sec

3 cuillerées de vinaigre de vin

200 gr de petit salé

8 tranches de saucisson à l’ail

8 saucisses de Strasbourg

1 petit jambonneau (ndlr.. ça fait un bon paquet de viande tout ça !!)

1 kg de pommes de terre.

Couper la courge de Siam en quatre (ndlr.. tiens, il faut pas l’éclater par terre cette fois ?), enlever les pépins, faire cuire à l’eau bouillante salée.

Egoutter, ôter la chair devenue filandreuse avec une cuillère (ndlr.. ou une fourchette ?). Emincer à la main.

Dans un faitout, mettre un peu de saindoux, faire rissoler les lardons fumés coupés en dés. Ajouter les baies de genièvre, poivrer, ajouter la chair de la courge et le vin. Laisser mijoter 20 min.

En fin de cuisson, rectifier l’assaisonnement, poivrer, ajouter un peu de vinaigre afin de donner l’acidité de la choucroute. Ajouter les charcuteries.

Servir chaud avec les pommes de terre vapeur.

(ndlr.. pfff, personnellement, ça me tente pas du tout… toute cette viande… j’en ai la nausée rien qu’à l’écrire… pour ceux qui savent pas, je suis végétarien!)

Entre nous, je suis certain que cette courge conviendrait à merveille pour notre (ma) fameuse tarte !! Essayez…….

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui…

Au plaisir de vous écrire une autre fois.

Tagged with: