Étiquette : Sherwood

Les visites SPG de l’été

L’été voit nos activités se ralentir, mais les visites de prod continuent. Trois rencontres à vous raconter : Fred Jadoul, Robin (Sherwood), et La Papelotte (Juliette et Tom).

La Papelotte (Juliette et Tom, Waterloo) – 23 juin

Forces du projet

  • avoir deux jeunes maraicher-ères avec plein de compétences : maîtrise technique, notamment de maraîchage sol vivant et culture en bio-intensif ; compétences aussi en tant que formateur-rices, dans la communication, dans la gestion…
  • avoir construit beaucoup de connexions avec le territoire qui leur à permis de lancer plusieurs projets sur la ferme (formations, petit élevage de poules, accueil d’une tisanière…) et de diversifier les débouchés (3 GASAP, 2 magasins bio et une épicerie coopérative)
  • le soutien de Permaprojet dans le lancement de l’activité (premiers investissements et accès à l’espace de production) et dans le suivi. La Papelotte voudrait racheter la ferme à Permaprojet ! Affaire à suivre…

Une réflexion intéressante de Tom et Juliette sur la résilience : « ce type de modèle n’est pas vraiment résilient, car le fonctionnement de la ferme dépend beaucoup d’entreprises extérieures même si elles sont proches ou locales […] si on veut faire le métier de maraîcher.e pour que ce soit vivable, il faut accepter de ne pas faire toutes les tâches tout seul ! »

Pour conclure, comme dit Juliette « Le travail fait aussi partie du bonheur » et les GASAP veulent avoir la mission de veiller à valoriser ce métier si beau et complexe !

Frédéric Jadoul (Aische-en-Refail, Eghezée) – 15 juillet

Installé sur son champ depuis 23 ans, Frédéric Jadoul commercialise uniquement en vente directe depuis toujours. Actuellement et depuis plusieurs années, il nourrit une dizaine de GASAP et vend chez Agricovert, coopérative de producteur-rices dans laquelle il est très actif et avec qui il fait de l’achat-revente.

Les points forts :

  • Désormais, il reçoit des subventions à l’hectare, grâce à la révision de la PAC, en application depuis le printemps 2023 pour les maraîcher.es bio en petite surface (moins de 3 ha cultivés)
  • l’autonomie en eau, l’arrêt de l’utilisation des intrants, les amendements provenant de la ferme voisine et le peu de mécanisation, lui permettent d’être plus résilient
  • l’agrotourisme lancé il y a 3 ans sur la ferme marche bien

Les points à renforcer :

  • Fred constate un turnover assez élevé dans les groupes et une certaine instabilité dans le nombre de mangeur-euses
  • après plus de 20 ans d’activité, il constate que sa rémunération reste insuffisante. De plus, il y a une grande incertitude concernant la transmission de la ferme
  • la communication n’est pas un point facile. Depuis deux ans, il n’est plus épaulé dans la rédaction d’une newsletter et il ne reste pas aux livraisons. Nous avons évoqué l’idée d’embaucher à plusieurs une personne qui s’occuperait de la communication pour plusieurs producteur-rices et offrirait une aide pour gérer la compta et les dossiers administratifs

Robin Van Leeckwijck (Sherwood, Anderlecht) – 9 sept.

Après une seule année à l’espace-test, Robin maîtrise déjà très bien son projet de maraîchage !
L’année dernière, année de démarrage, a été dure, lui a causé par mal de stress et quelques problèmes physiques pas encore résolus vu la charge de travail constante.
Cette année Robin a pu compter sur l’aide régulière de sa famille et de ses ami.es sur le champ et pour les livraisons.

Quelques points à retenir

  • la production, malgré les aléas climatiques, est bien maitrisée et il reste un puriste de la non-mécanisation
  • Robin est très attentif au choix des semences et des variétés, il privilégie les variétés anciennes et l’autoproduction quand c’est possible
  • la logistique s’améliore mais Robin souhaite la simplifier, car elle trop compliquée pour le moment
  • le nombre de groupes a augmenté cette année… Il n’est pas toujours facile de gérer la communication
  • globalement, il se sent soutenu et est optimiste pour 2024 et 2025 : consolider son projet pour la troisième et dernière année dans l’espace-test et travailler sur son nouveau projet collectif lui donne la pêche !

Tagged with: , , , , , ,