Des nouvelles d’un de nos producteurs..

Jonathan Derenne a rejoint le Réseau des GASAP lors de l’assemblée générale de février 2016. Il participe au projet maraîcher du Champ Liberterre à Liernu.
Le projet a bien évolué depuis sa création et ils voulaient partager avec nous cette belle énergie qui est la leur..

1) Contexte

Le début de cette activité de maraîchage il y a de cela 3 ans était le projet d’une seule personne. L’entreprise n’avait pas pour but de s’agrandir. Les deux premières années furent laborieuses tant les multiples tâches qu’impliquent ce type de métier sont nombreuses et diversifiées et la passion fut mise à rude épreuve. Le constat était clair, ce métier ne peut (plus) s’effectuer seul dans son coin ; il faut collectiviser le labeur. Quatre nouvelles personnes ont donc pris part au projet à temps partiel.

Cette évolution rapide fut efficace ; les cultures ont été plus importantes et plus variées, bien suivies, les ventes au marché ont augmenté, la charge de travail mieux répartie et le métier est devenu enfin plus viable d’un point de vue énergétique et structurel. Mais cette nouvelle situation ne va pas sans poser de nouvelles problématiques en terme de gestion et d’organisation du travail.

2) Entre les lignes

Il serait, paraît-t-il, de mauvais ton de mêler politique et activité commerciale. Mais l’époque que nous traversons rend impossible la neutralité. Ce projet, depuis le départ, prend sa source et ses motivations dans les pratiques et les idéaux libertaires. Pour ceux qui n’avaient pas lu entre les lignes, “Le champ Liberterre” ne fut jamais un projet se limitant au champ de l’écologie. Le maraîchage Bio a certes le vent en poupe, il est tendance et dégouline de bonne conscience. Mais il nous serait insupportable d’en rester là…

Le capitalisme s’inscrit comme modèle unique et ultime. Nous serions donc contraints d’en accepter ses règles et ses usages et ce, qu’importent les conditions humaines et environnementales qu’il nous faudrait exploiter.
Cette situation nous fâche mais ne nous arrête pas ; nous voulons malgré tout continuer à penser et à expérimenter un monde autre, vivant et solidaire. Nous prenons donc position dans ce monde en faillite. Cette opposition et ces intentions nous mettent en mouvement et il est devenu lâche de ne plus les assumer publiquement. Nous ne sommes pas résignés ; le présent est notre champ de bataille, et nos utopies, le fruit bien vivant de nos luttes.

3) Perspectives et Évolutions

  • En route vers la co-gestion

L’augmentation des effectifs au sein de notre équipe nous oblige à repenser notre organisation, le processus de prise de décision et la division du travail. Nous voulons introduire la démocratie dans nos conditions de travail, effacer les liens hiérarchiques qui nous mettent en œuvre et nous divisent, et intégrer chaque travailleur dans la prise de décision. Nous voulons lutter contre les mécanismes rendant le travail aliénant.

Le cadre actuel de l’entreprise, la volonté et les possibilités d’implication de chacun et chacune sont des freins à développer l’autogestion stricto sensu. Il serait donc plus juste de dire que nous nous situerons pour le moment à mi-chemin entre la gestion participative et l’autogestion.

Cette « co-gestion » aura pour méthode et pour objectifs d’impliquer chaque travailleur au jour le jour dans les moyens et les finalités de la production et de permettre ainsi à toutes et à tous une prise réelle sur le projet.
Des réunions journalières organisationnelles, des assemblées générales mensuelles et trimestrielles incluant tous les travailleurs et travailleuses auront lieu pour garantir ce processus démocratique.

  • Développement des pratiques agricoles

L’Agriculture est un métier qui s’apprend et s’expérimente perpétuellement. Nous nous essayerons également à de nouvelles pratiques visant la recherche d’autonomie et pour continuer à respecter et à améliorer la qualité de l’environnement des sols et des eaux.

  • Qualité

Nous continuerons bien évidemment à vouloir vous offrir des fruits et des légumes de haute qualité, dont l’aspect fraîcheur sera toujours au centre de nos préoccupations. Nous développerons prochainement un processus garantissant cette exigence.

4) Ce qui différencie notre projet

En résonance à ce que nous avons évoqué préalablement, nous tenons à mettre en avant certaines pratiques mettant en valeur notre projet et son fonctionnement.

Égalité des salaires: Chaque travailleur est rémunéré à un taux horaire équivalent quelle que soit sa fonction. Ce montant est de l’ordre de 8€50 net de l’heure.
Répartition des bénéfices: Si un bénéfice excédentaire à la somme des revenus vient à être généré, soit il servira à améliorer les conditions de travail du groupe, soit il sera redistribué entre les travailleurs. L’objectif est ici de ne pas rémunérer le capital ni les investissements.
Membre de la coopérative AGRICOVERT: Véritable coopérative au sens le plus noble du terme, Agricovert unit des producteurs locaux dans la perspective d’une agriculture écologique, sociale et solidaire.
Soutien alimentaire: Depuis le début du projet, les cultures excédentaires ont servi à alimenter divers projets sociaux et collectifs. Des centaines de kilos de fruits et de légumes ont ainsi pu être offert gratuitement pour soutenir diverses luttes ou collectifs (Cuisine mobile Bxl, Groupe de sans-papiers et leur Collectif de soutien, Lutte contre le TTIP, lutte contre le projet de maxi prison à Haren,…)
Refus des subsides: Par principe, nous refusons toute aide financière européenne ou de l’état. Nous pensons plus juste et plus pertinent de s’organiser directement avec les consommateurs en leur proposant un prix décent, satisfaisant les deux parties, en reflet des réalités de la production et de la consommation.

5) Votre soutien

Nous ne cesserons jamais de répéter à quel point votre soutien est important. Nous savons pertinemment bien que vous ne faites pas simplement vos courses mais qu’un geste de solidarité se cache derrière chacune de vos participations.

En matière de co-gestion, votre rôle est également crucial car ce projet vous appartient également. Nous espérons donc rencontrer nos « mangeurs » lors des prochaines activités qui seront organisées au cours de la saison à venir. N’hésitez jamais à nous faire part de vos questions, remarques et critiques pour l’amélioration du projet.

L’équipe du Champ Liberterre

  • Touche pas à mon asbl – Signez la pétition!

    Vous faites partie d’une ASBL, vous êtes sympathisants, vous utilisez leurs services, et vous êtes convaincus que la notion de « non profit » est importante…? Alors diffusez largement la pétition contre l’intégration des ASBL dans le code des sociétés, qui va passer très bientôt si pas de mobilisation rapide et massive… Il sera dès lors extrêmement […]

  • Vous avez dit « Agroécologie »?

    Depuis quelques années, il est de plus en plus clair que l’agroécologie est la voie vers la souveraineté alimentaire.. Et ce n’est pas Olivier De Schutter, ex-rapporteur des Nations Unies pour le droit à l’alimentation qui vous dira le contraire!. Comme toute approche qui a du sens, celle-ci est plus complexe qu’une solution clé-sur-porte. Voici […]

  • Formation ambassadeurs GASAP 2018 – 3 soirées pour retisser du lien avec les paysan.nes

    Le Réseau des GASAP organise sa deuxième formation « Ambassadeurs GASAP ». Si tu veux comprendre pourquoi tu peux payer le prix pour une alimentation saine et locale, pourquoi et comment la paysannerie souffre, pourquoi les fermes disparaissent, les dynamiques du monde agricole, conventionnel et alternatif, comment tes choix de consom’acteur.trice peuvent soutenir les alternatives, comment les […]

  • Nouveau Projet – Des GASAP dans les écoles!

    Grâce à un subside de Bruxelles Environnement, le Réseau des GASAP va se lancer dans la création de GASAP dans les écoles.. Si le sujet vous intéresse, soit pour suivre ou participer à l’aventure soit pour nous mettre en contact avec une école, envoyez un mail à ecole@gasap.be. Vous serez recontacté dans le courant du […]

  • Et si vous organisiez une projection du film « Autrement (avec des légumes) »?

     Si vous voulez utiliser ce bel « outil » pour créer ou renflouer votre GASAP, l’équipe aide création peut vous soutenir ou venir intervenir si vous le souhaitez. Contactez-nous! AUTREMENT interpelle notre pouvoir de changement à travers une expérience citoyenne qui développe de nouveaux modèles de partenariats entre consommateurs et agriculteurs. En partant de son GASAP, la […]

--

Journée internationales des luttes paysannes – 14-17 avril – Des patates (et du quinoa), pas du béton!

La Journée Internationale des luttes paysannes est l’occasion de s’engager...

Lire
--

A la recherche d’un emploi ? Le Réseau des GASAP cherche un.e coordinateur.trice !

Le Réseau des GASAP cherche un.e coordinat.rice.eur pour mi-mai ou...

Lire
--

AG du Réseau des GASAP – 18 mars 2018

Assemblée Générale annuelle du Réseau des GASAP Dimanche 18 mars...

Lire
--

Crowdfunding : merci pour votre soutien <3

En novembre, nous avions lancé notre première campagne de crowdfunding,...

Lire
--

Le Réseau des GASAP en Wallonie pour 2 ans (2018-2019)

Grâce au soutien du ministère de la transition écologique wallonne,...

Lire
--

Financement participatif – Un outil de gestion pour vos GASAP!

Oyez oyez! C’est le moment où le rêve devient réalité..!...

Lire

Réseau des GASAP asbl

Groupes d’achat solidaires de l’agriculture paysanne

Rue de La Croix de Pierre, 85
1060 Saint Gilles – Belgique
T. : 0487 90 62 69
Email : coordination@gasap.be

Avec le soutien de
Site web fait par DARE.SEE (graphisme) & Lore Mipsum (réalisation), avec Wordpress & Beans.