A la recherche du « vrai bio »

Les groupes d’achat solidaire connaissent un succès grandissant. Les consommateurs sont en lien direct avec le producteur. Une promotion de la filière courte à l’encontre des (il) logiques de la grande distribution.

Tous les quinze jours, la cinquantaine de ménages se retrouve dans un point de dépôt. Serge, le maraîcher, vient y livrer ses légumes. Sont alors constitués les fameux « paniers », comprenant tout un panel de légumes de saison. Des quantités pour une à quatre personnes, selon le ménage. Ici, pas d’intermédiaires.

L’initiative entend montrer qu’un fonctionnement en filière courte, liant directement le producteur au consommateur, est une affaire de choix. Ce choix porte le nom de « Groupe d’achat solidaire de l’agriculture paysanne », ou GAS. Il en existe aujourd’hui trois à Bruxelles : à Ixelles, Saint-Gilles et Schaerbeek. L’idée germe quand Mathieu Dohmen et Kari Stévenne, tous deux jeunes agronomes, créent fin 2004 leur ASBL, Le début des haricots.

« Au départ, le but était de promouvoir une autre agriculture à échelle humaine et locale, raconte Mathieu Dohmen, mais aussi d’éveiller les personnes aux problèmes du chimique et de la récupération du bio par
la grande distribution et les multinationales. »

Très vite, l’idée du groupe d’achat fait son chemin. Restait à trouver un producteur ayant les mêmes convictions, attentes et envies en matière d’agriculture. « Nous sommes entrés en contact avec la ferme Arc-en-ciel, qui est un producteur très alternatif par rapport à ce qu’on peut trouver en Belgique, explique Mathieu Dohmen; il refuse les subsides et travaille en famille sur des petites parcelles à la main. » Le maraîcher distribuait déjà une cinquantaine de paniers sur Bruxelles. Une vision de la proximité qui correspond à celle de Mathieu et Kari, lesquels se mettent en tête de l’aider. Un producteur de fromages vient aussi s’ajouter.

Consom’acteurs

Le premier GAS voit le jour en février 2006. A l’époque, le producteur livre dans une cave privée. Mais le GAS est vite victime de son succès, et se trouve en quelques mois à l’étroit face aux nombreuses demandes. Les groupes de Saint-Gilles et Schaerbeek ne vont pas tarder à voir le jour. « Nous nous basons sur le principe de l’autogestion, il ne s’agit pas de venir acheter un panier avec son nom dessus et de repartir, précise Mathieu Dohmen, on adhère à un groupe solidaire dans lequel on se répartit les tâches. » D’où l’expression « consom’acteurs ». Et le fondateur d’ajouter : « C’est cette autogestion qui crée la cohésion et le long terme. »

On l’aura compris, il n’y a dans les GAS ni dirigeant, ni meneur. Tous les membres sont à la même enseigne, et les tâches sont réparties également : « Finalement cela nous prend très peu de temps ! » En plus de sa pérénité, ce fonctionnement garantit au GAS une certaine convivialité. Tous les ménages se connaissent, et connaissent également le araîcher et le fromager. Une proximité qui pousse les GAS à s’auto-limiter : ils s’efforcent de ne pas dépasser la vingtaine de ménages par groupe : « On nous reproche parfois ce côté un peu fermé, mais j’incite les gens qui sont sur liste d’attente à créer eux-mêmes leur propre GAS.

Les membres des différents GAS adhèrent à une charte commune, assez radicale. Afin de garantir au maraîcher un écoulement régulier de sa production, les membres sont liés à lui par un contrat individuel local, dans lequel le ménage s’engage à acheter un certain nombre de paniers durant l’année. « N ous sommes aujourd’hui à une période charnière puisque notre maraîcher est arrivé à une production maximale de 80 contrats, précise Mathieu Dohmen, mais il y a cinq ou six groupes en formation avec d’autres producteurs. »

Les différents GAS sont reliés par un réseau. Ils ne fonctionnent pas pour autant de manière coordonnée, le réseau servant plutôt au partage des diverses expériences, et à des discussions générales sur le thème de l’achat solidaire. Il faut noter que le système du GAS n’est pas nouveau. Apparu au Japon puis aux Etats-Unis, il connaît également un large succès en France sous l’appellation Association pour le maintien de l’agriculture paysanne (Amap).

Alexandre Alajbegovic, Lalibre.be, Mis en ligne le 17/12/2007

  • Gasap on Tour de septembre : vente ponctuelle des producteurs du Réseau

    L’été a vécu, on a repris le train-train, et voici déjà le Gasap on Tour d’automne, pour remplir vos placards de bons produits avant l’hiver. Il aura lieu à Mundo-B, le jeudi 30 septembre de 17 à 20h, dans le cadre du Festival Nourrir Bruxelles. Les petits plus et infos de cette fois-ci: il y […]

  • Gasap on Tour de juin: vente ponctuelle des prods du Réseau

    Voici déjà la troisième édition du Gasap on Tour. Pourquoi si vite ? Parce que nous l’organisons de concert avec la commune d’Ixelles, dans le cadre d’un marché qu’elle organise le lundi 7 juin place Flagey de 16 à 20h, dans le cadre de la semaine du bio. On ne pouvait rêver mieux comme caisse […]

  • Gasap on Tour : vente ponctuelle chez Molleke, le 1er avril 2021

    Suite au succès de la vente de Noël, nous avons décidé d’organiser une vente ponctuelle des prods du Réseau chaque trimestre. Ça s’appellera « Gasap on Tour ». La prochaine vente aura lieu le jeudi 1er avril de 17h30 à 20h00 chez Molleke, rue de la Poudrière 64, à Bruxelles (quasi-Centre). Il y aura plus de prod’s […]

  • Grande vente ponctuelle de Noël des prods du Réseau !!!

    A l’approche des fêtes, nous nous sommes demandé comment donner encore un coup de pouce à nos producteurs après cette année si particulière… C’est pourquoi nous organisons un marché des producteurs du Réseau des Gasap, (surtout) de denrées non périssables. Il aura lieu le jeudi 17 décembre de 18h à 20h à Mundo B (rue […]

  • Le réseau des GASAP recrute Chargé.e de projet !

    Le Réseau des GASAP cherche un.e chargé.e de projet pour assurer la création de GASAP dans les écoles et entretenir le lien entre les producteur.rices et leurs mangeur.euses. Le contrat est un mi-temps d’une durée de 6 mois, avec l’opportunité de prolonger le poste en fonction des financements disponibles. Rôle:Le poste a pour objet :• […]

--

Focus producteurs : le Pain dans la Gueule !

Romain Bouchard a rejoint le Réseau lors de notre dernière...

Lire
--

Des flyers Gasap in het NL

Niet alles is tweetalig in het Sagal-Netwerk, maar we doen...

Lire
--

Des tapenades pour mon Gasap

Jonathan Derenne du Champ Liberterre confectionne de délicieuses tapenades avec...

Lire
--

Speed dating producteurs-acheteurs Good Food

Vous êtes producteur, artisan ou fournisseur et vous respectez les...

Lire
--

Sacs de jute Gasap en liquidation!

Comme dans les grandes surfaces, c’est deux plus un gratuit...

Lire
--

Un grand merci d’Edouard Menet

Suite à l’appel relayé dans une newsletter précédente, les propositions...

Lire
--

Trois Gasap se créent : rejoignez-les !

Deux Gasap à Boitsfort Deux nouveaux Gasap viennent de voir...

Lire
--

L’alimentation est essentielle, il est temps de soutenir des systèmes résilients !

La crise en cours met en évidence la fragilité d’un...

Lire
--

Les GASAP et le Covid-19 : entre solidarité, responsabilité et résilience

En ces temps chamboulés, nous nous sommes concertés avec le...

Lire
--

Enquête URGENCI sur la période Covid

Urgenci, l’association qui regroupe au niveau mondial tous les projets...

Lire
--

Faire Front…

… pour répondre à l’urgence démocratique, sociale et écologique. Une...

Lire
--

Ceinture alimentaire cherche pilote

La Ceinture alimentaire Charleroi Métropole (CACM) engage un.e coordinateur.rice. La...

Lire
--

Pétition « Prix juste »

L’actualité de ces derniers mois nous a rappelé que l’alimentation...

Lire
--

AG 2020, les résultats

Le 14 juin, nous étions 24 participant.es à la session...

Lire
--

Création de Gasap : Woluwé, Helmet, Saint-Gilles, Flagey,…

Nous comptons créer de nouveaux Gasap à Woluwé-Saint-Lambert, à Schaerbeek...

Lire

Réseau des GASAP asbl

Groupes d’achat solidaires de l’agriculture paysanne

Rue Fritz Toussaint 8 – Boîte A1
1050 Ixelles – Belgique
T. : 0487 90 62 69
Email : coordination ( at ) gasap . be

Avec le soutien de
Site web fait par DARE.SEE (graphisme) & Lore Mipsum (réalisation), avec Wordpress & Beans.